· 

COVID 19: robe de mariée sur mesure

« Reporter un mariage, ce n'est pas simple. Les mariés s'étaient fait une idée de leur grand jour, et ça ne se passera pas comme prévu...»

Au moins un mariage sur deux en France sera entravé par l'épidémie en 2020.

Un manque à gagner abyssal pour un secteur essentiellement composé d'artisans, d'indépendants ou des commerces.

L'épidémie de coronavirus a porté un rude coup à l'industrie du mariage, peut-être même fatal

à certains acteurs de la filière, essentiellement composée de petites entreprises.

"On ne peut pas du tout se projeter, tout est à l'arrêt".
Dans l'événementiel, les entreprises ont en moyenne deux mois de trésorerie devant elles. Soit la durée prévue du confinement en France, entamé le 17 mars et prévu jusqu'au 11 mai.

Dans ce contexte de survie, les aides publiques s'avèrent indispensables. Beaucoup de gens sont laissés sur le carreau, et notamment les indépendants.

Cette petite phrase écrite sur mon site a tout son sens aujourd'hui : "Soutenir l'Artisanat, c'est préserver notre savoir-faire et nos emplois en France"... 

 

La mention « Made in France » est un gage de qualité largement apprécié des consommateurs, en particulier dans le domaine de l’artisanat où le savoir faire français est reconnu.

 

Une récente étude IFOP* démontre une attention croissante des consommateurs au critère de la production nationale. Plus de 6 personnes sur 10 déclarent d’ailleurs le prendre « souvent » en compte voire « systématiquement ». ¾ des français se disent même prêts à payer pour un produit issu de fabrication française, que ce soit par souci de soutenir des entreprises nationales, pour participer au maintien de l’emploi dans le pays ou par envie de préserver les compétences.

 

* « les Français et le made in France » sondage Ifop pour Pro France, septembre 2017

 

 

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.